Le premier bain de bébé

Vous voici, lui et vous ; vos premiers gestes de maman sont encore hésitants, surtout à l’heure du bain. Comment faire pour que votre bébé soit en parfaite sécurité ? Comment faire de cette toilette quotidienne un temps de pur plaisir ?

Pour être réellement tranquille et pour agir en toute sécurité, mieux vaut éteindre son portable et mettre le téléphone sur répondeur. Il n’est pas question de laisser bébé une seconde, même installé sur un transat spécial bain, ni sur la table à langer. Pas question non plus de répondre aux coups de sonnette !

Le bain de bébé étape par étape

Pour donner le bain, il est indispensable d’être bien installé. Si vous le pouvez, placez sa baignoire sur la vôtre. Ceci évitera de vous plier en deux.

  • La température de l’eau du bain doit être de 37°C, celle de la pièce de 21°C à 22°C.
  • Un bain de 5 minutes suffit dans les premières semaines. À vous de choisir si vous préférez le soir ou le matin.
  • Faites couler l’eau avant de déshabiller votre bébé.
  • Lavez vos mains.
  • Déshabillez votre bébé et nettoyez ses ­fesses en passant un coton mouillé d’avant en arrière pour ne pas salir l’eau du bain.
  • Savonnez votre bébé en le massant doucement de vos mains nues sans oublier les pe­tits plis du cou, des aisselles, des fesses, etc.
  • Rincez-vous les mains sans vous éloigner de bébé. Puis une main sous la nuque, l’autre au niveau de l’entrejambe, plongez-le dans l’eau en commençant par les pieds. Faites glisser de l’eau sur sa peau avec vos mains nues en prenant votre temps s’il est content.
  • Mettez une noisette de shampooing sur sa tête, massez doucement le cuir chevelu et rincez avec le creux de votre main en évitant le visage.
  • Sortez-le, une main sous la nuque et l’autre dans l’entrejambe et enveloppez-le immédiatement de la tête aux pieds dans sa sortie de bain.
  • Séchez-le en l’allongeant sur la table à langer. Tamponnez bien les plis du cou, des aisselles, des cuisses et des fesses et bien sûr entre ses doigts.
  • Vérifiez que les plis de la peau sont secs et mettez-lui une couche puis rhabillez-le.

Yeux, nez, oreilles : les bons gestes

Le nettoyage des yeux se fait avec du sérum physiologique (proche de la composition des larmes) en uni-doses. On utilise une compresse stérile pour chaque œil en passant du coin interne vers le coin externe. Les narines se nettoient avec un petit coton roulé sec ou avec une pulvérisation d’une solution salée en cas de nez bouché. Les oreilles se nettoient également avec un coton sec ; veillez aussi à bien sécher toutes leurs cavités après le bain.

Laver le siège et les parties génitales

Le bain n’est pas nécessaire tous les jours. Il faut cependant laver, rincer et sécher ses fesses après chaque change, qu’il y ait des selles ou simplement de l’urine. La toilette de la petite fille se fait d’avant en arrière : la vulve avant l’anus. Pour le petit garçon, les adhérences du prépuce sont normales et il est inutile de le décalotter. Le séchage est très important pour les deux sexes et il faut veiller à sécher tous les plis. (L’utilisation du séchoir à cheveux est totalement déconseillée. Il risque de brûler bébé.) En cas de rougeur des fesses, on peut utiliser une crème protectrice (pâte à l’eau).

Le shampoing est-il indispensable pour bébé ?

Ses cheveux ou son cuir chevelu n’ont pas besoin de shampooing tous les jours ; deux fois par semaine est suffisant. Mieux vaut utiliser du shampooing pour nourrisson car le savon risque de piquer ses yeux.

Doit-on couper les ongles d’un tout-petit ?

Les ongles d’un bébé peuvent être coupés dès la naissance. Souvent, les bébés naissent avec des ongles longs et risquent de se griffer. Il est important de les couper bien droit pour éviter les ongles incarnés.

La préparation du bain

  • Ayez à portée de main tout ce dont vous aurez besoin pour sa toilette :
    • Le sérum physiologique en uni-dose, du coton hydrophile prédécoupé, des compresses stériles, le filet pour le nombril si besoin, un flacon de chlorhexidine, un flacon d’éosine, des petits ciseaux à ongles, des cotons-tiges.
    • Un savon non alcalin respectant le pH de la peau ou une huile ou un lait de bain remplaçant le savon.
    • Un shampooing spécial nourrisson ne piquant pas les yeux.
    • La sortie de bain personnelle du bébé posée à portée de main.
    • Les couches et les vêtements également à portée de main.

Comment traiter les boutons, croûtes et plaques de bébé ?

  • Les petits boutons qu’on appelle acné du nouveau-né, sont dus aux charges hormonales après la naissance. Grâce à un petit traitement, tout rentre dans l’ordre.
  • Les petites plaques rouges qu’on appelle aussi érythème toxique sont également dues aux changements hormonaux et disparaissent en quel­ques jours.
  • Les croûtes de lait n’ont rien à voir avec le lait ! C’est un enduit de sébum qui se forme sur le cuir chevelu du fait de la transpiration des nouveau-nés. C’est très fréquent, demandez conseil à votre pédiatre.

Si facile à la maternité !

Dans la plupart des maternités, le bébé est baigné dès la naissance ou dans les heures qui suivent. Durant ces premiers jours, vous avez pu assister aux soins donnés par la puéricultrice, voire baigner votre bébé vous-même. C’est généralement le matin que votre bébé prenait son bain. C’est le moment où le personnel est nombreux. Vous avez aimé ce temps de détente et d’échange avec votre tout-petit. Mais une fois rentrée chez vous, de nouvelles questions se posent et il faut s’organiser dans le calme pour ne pas céder aux moments de panique. À vous de décider quel est le meilleur moment et quelle méthode adopter.

Son cordon ombilical n’est pas encore tombé

  • Bien entendu, vous pouvez baigner votre bébé même si son cordon n’est pas encore tombé. Les soins du cordon se font après le bain et après le change si la compresse est souillée.
    • Avant de commencer, disposez à portée de main tous les produits nécessaires. Lavez-vous les mains.
    • Après le bain, installez votre bébé sur son matelas à langer et glissez une couche ouverte sous ses fesses. Si on vous l’a conseillé, prenez un filet neuf et passez-le doucement. Laissez-le en attente sur la poitrine.
    • Désinfectez le cordon en imbibant une compresse de chlorhexidine. Tamponnez la base de l’ombilic. Prenez une nouvelle compresse et nettoyez toute la longueur du cordon. N’ayez aucune crainte : il n’y a pas de nerfs dans le cordon et votre bébé ne souffre pas.
    • Pour assécher le cordon, répétez l’opération avec une nouvelle compresse imbibée d’éosine ou de désinfectant selon la prescription de la maternité.
    • Prenez une compresse sèche, qui sera posée à plat sur le cordon pour protéger l’ombilic.
    • Maintenez cette compresse d’une main et glissez le filet sur son ombilic. Le filet doit dépasser de la compresse pour assurer un bon maintien.
    • Mettez la couche en place en repliant la ceinture bien au-dessous du nombril pour éviter des fuites, surtout chez les petits garçons. Il ne faut pas que l’urine aggrave la macération du cordon.
    • Les soins du cordon doivent se poursuivre tant qu’il n’est pas tombé naturellement (une dizaine de jours environ). La cicatrisation complète intervient au bout de 15 jours. Elle est achevée quand la compresse reste parfaitement sèche. Parfois, persiste un petit bourgeon ombilical que votre pédiatre traitera avec du nitrate d’argent.

À lire aussi

Cadet Rousselle

Les comptines, souvent anciennes et traditionnelles, ont souvent des airs…

Meunier, tu dors

À l’heure où bébé découvre ses menottes…