Jouer avec les mains

Toucher, frapper, malaxer… Qu’on peut en faire des choses avec ses mains ! Quand on observe un enfant, on note souvent à quel point il est fasciné par les capacités de ses mains. À vous de développer, avec lui, cette incroyable faculté, par le biais du jeu.

Quel âge pour quelle capacité manuelle ? Réponses avec des exemples concrets. Sachez toutefois que tout cela reste évolutif et différent selon les enfants.

L'apprentissage de la manipulation

  • À 12 mois, deux doigts forment une pince : Victor adore jouer avec des objets en mousse, de toutes les couleurs et pas trop petits. Désormais, il arrive à les saisir facilement entre le pouce et l’index.
  • À 2 ans, on gribouille : Pauline s’est emparée d’un gros bloc de feuilles blanches. Elle saisit un crayon et le tient pour l’instant dans son poing fermé. Elle effectue des gribouillages pour parfaire sa technique naissante de dessin. Elle commence à tracer des formes circulaires : ce ne sont pas encore de jolis ronds… Un peu de patience !
  • À 3 ans, on mime : Lilian adore l’école et comme il est né en fin d’année, c’est le plus jeune de la moyenne section de maternelle. Il a appris une petite comptine qui s’assortit de mouvements de doigts : en chantant, il faut taper dans ses mains, les cacher derrière son dos, les faire pivoter comme si on avait des marionnettes, les poser devant ses yeux… Lilian est habile maintenant, ses gestes sont précis. Il termine son petit spectacle en applaudissant !

La dextérité selon l'âge de l'enfant

  • À 4 ans, on attrape : Fanny est sur la plage, elle a envie de jouer. Dans un gros sac, elle a trouvé un petit ballon entre sa pelle et son seau. Elle lance l’objet rond en l’air et essaie de le saisir avec ses deux mains. Le jouet part parfois un peu de travers et Fanny ne le rattrape pas à tous les coups. Cependant, ses deux mains parviennent à se coordonner de mieux en mieux.
  • À 5 ans, on est habile : Gustave adore les petits personnages en plastique coloré, que l’on peut parer de multiples accessoires. Il joue avec de menaçants pirates et des Vikings. Il parvient à fixer le casque du Viking, accroche une rame dans sa main en forme de pince. Côté pirates, le manche du sabre est bientôt entre les doigts d’un personnage à jambe de bois, portant maillot rayé. Gustave a des gestes très précis, il aime manipuler de très petits objets.
  • À 6 ans, les mains s’expriment : le loisir préféré de Marine, c’est la pâte à sel. Elle la prépare et la dose elle-même. Après avoir longuement et patiemment malaxé sa mixture, elle se lance dans la réalisation de formes diverses. Pour les fêtes de Noël, elle a fabriqué des étoiles à cinq branches à l’aide d’un petit couteau à bout rond, des boules bien rondes, des petits personnages pour sa crèche, qu’elle a peints de différentes couleurs, avec application.

La pâte à sel pour s'exercer

  • La pâte à sel est idéale pour exercer ses petites mains à des activités artistiques. Former, rouler, découper, tripoter ou malaxer… Les enfants adorent. Ce loisir est idéal pour un après-midi pluvieux.
  • Recette de la pâte à sel : 200 g de farine blanche, 200 g de sel fin, 125 ml d’eau. Mélangez, afin d’obtenir une pâte homogène.
  • C’est parti pour une séance de sculpture ! Après quelques (remarquables) créations, deux options se présentent : laisser sécher à l’air libre (il faut compter une journée par millimètre carré), ou au four, à température douce (environ 75 °C). Attention ! L’augmentation de la chaleur ne favorise pas le séchage rapide. Elle risque, au contraire, de faire craqueler l’objet. Comment savoir si l’œuvre est sèche ? Tapotez légèrement l’objet avec votre doigt, ou avec une cuillère. S’il sonne creux, tout va bien.

Jouer avec ses petites mains, une véritable aventure !

  • Les marionnettes de doigts

Dessinez, à l’aide de crayons feutres, des visages sur les cinq doigts de votre enfant et demandez-lui de vous raconter une histoire, avec tous ces petits personnages… ça l’amuse beaucoup !

  • Le dragon-chaussette

Prenez une chaussette d’adulte, deux gros boutons et un petit morceau de feutrine. Cousez les deux boutons sur le dessus de la chaussette, à proximité des doigts de pied. Découpez un morceau de feutrine en zigzag, cousez-le au-dessous des deux boutons, pour mimer le feu. Le dragon-chaussette est prêt ! Enfilez la main de votre enfant dans la chaussette : la marionnette peut s’agiter et s’exprimer.

  • Le jeu des ombres chinoises

Idéal pour faire faire de la gymnastique aux petites mains. Placez un éclairage contre un mur. Amusez-vous à créer des formes, des animaux !

  • Comptines de doigts et de mains

Chanter en agitant ses doigts, ses mains, c’est vraiment rigolo ! Si vous êtes en panne d’inspiration, chantez les classiques de votre enfance en mimant les paroles avec vos mains. Toutes les chansons se prêtent bien à cet exercice.

Enlève tes doigts de ton nez !

Quelques petits doigts partent pour une extraordinaire exploration dans ces deux étonnants trous situés sous le nez. On y trouve des choses vraiment incroyables, une sorte de pâte à modeler. Pour un enfant, ce sont de véritables trésors, très rigolos. Des aventures qui se déroulent le temps d’un ennui, d’un coup de fatigue. Pour les parents, commence la répétition incessante de la fameuse phrase qui, faut-il le dire, est universelle : « Enlève les doigts de ton nez ! » Quand l’enfant grandit, cette activité, fort ludique, est un bon moyen de vous titiller, de vous agacer, de vous signaler sa présence en se faisant remarquer par cette occupation que vous n’approuvez pas. Cela reste aussi une forme d’ennui ! En occupant les petites mains et les petites têtes, on observera que cette tendance à l’exploration de la cavité nasale finit par s’estomper, voire disparaître tout à fait !

Laver et soigner les petites mains

Après les jeux, pour enlever :

  • des traces de crayons feutres, imbibez légèrement un coton d’un peu d’alcool à 60° ou de dissolvant ;
  • une écharde : tamponnez délicatement la surface de la peau avec de l’huile végétale avant d’enlever le corps étranger ;
  • de la colle sur les doigts : frottez, très doucement, avec une lime à ongles fine ;
  • des taches d’encre : rincez les mains avec du jus de tomate ;
  • de la sève : frottez la zone avec de la margarine ou du beurre ;
  • une mauvaise odeur sur les mains : frottez au jus de citron ou avec du vinaigre.

Des petites mains maladroites :

  • pour une brûlure, passez immédiatement la zone sous l’eau froide pendant plusieurs minutes, si la zone est très rouge et forme des cloques, consultez un médecin ;
  • une coupure légère : rincez avec de l’eau, puis, passez un désinfectant sur la plaie et un peu d’éosine pour la cicatrisation,
  • protéger avec un pansement ; un pincement de doigt : passez le doigt sous l’eau froide pendant plusieurs minutes, s’il gonfle beaucoup et reste douloureux, consultez un médecin.

À lire aussi

Mon beau sapin

Entre deux marchés de Noël, faites une petite…