La première année de bébé : le deuxième mois

Votre bébé a maintenant deux mois et continue de progresser quotidiennement. Il commence à prendre quelques habitudes, mais surtout il se tourne vers le monde extérieur et va enfin commencer à communiquer avec vous. Il est plus éveillé et plus disponible, même si ses journées restent encore rythmées par le sommeil et les repas.

Éveil : des progrès déjà spectaculaires !

Deux mois, c’est l’âge des premiers vrais sourires. Vous et votre bébé allez enfin échanger, et ces premières risettes ne seront sûrement pas sans effet sur votre moral ! Il est aussi très sensible au toucher : câlins, caresses, massages… tout est source de plaisir et de détente ! Votre petit commence aussi à gazouiller : parlez avec lui, babillez, et vous verrez qu’il essayera de vous rendre la pareil en vous imitant. S’il reste discret, ne vous inquiétez pas, certains bébés sourient et gazouillent plus tardivement.

Sa vue commence nettement à s’affiner, et votre bébé est désormais capable de suivre du regard une forme mouvante. Il reconnaît maintenant votre visage et ceux des membres de la famille qu’il voit au quotidien. Il s’intéresse aux objets et aux couleurs plus élaborées, plus complexes.

Les gestes de votre nourrisson sont mieux coordonnés. Il peut saisir et tenir brièvement un objet léger si vous le lui donnez. Mais, il sait aussi empoigner fortement ce qu’il tient et il est parfois difficile de lui faire lâcher prise (attention aux cheveux longs !). Votre bébé commence également à tenir sa tête droite lorsqu’il est assis le dos bien droit, et sait la soulever quand il est allongé sur le ventre.

Les petits tracas du 2e mois

C’est à cette période que peuvent commencer les coliques du nourrisson. Vous le voyez pleurer et se tortiller, bébé semble visiblement souffrir ! Il ne faut pas vous alarmer : ces symptômes ne durent pas et disparaissent en général vers les 3 mois. De la douceur et une main réconfortante pour masser doucement son petit ventre l’aideront à passer ces moments un peu difficiles.

Il se peut que votre bébé ait la peau des fesses irritée. Cela peut tenir au fait que sa peau est fragile et supporte mal l’enfermement dans une couche parfois pleine. Pour essayer de limiter cela, il faut penser à bien nettoyer ses fesses pendant le change, le mieux étant avec un liniment (disponible en pharmacie), qui protège la peau de votre enfant d’une fine pellicule. Il ne faut pas oublier de bien essuyer entre les petits plis après le bain, voire de le laisser un peu les fesses à l’air pour que tout sèche correctement.

Conseils pratiques pour le quotidien

Vous vous demandez comment savoir s’il faut couvrir votre bébé ? Il n’y a pas de solution miracle : vous avez trop chaud ? Votre bébé a très certainement trop chaud. Vous avez froid ? Peut-être faut-il couvrir un peu plus votre enfant. Ce qui est bon pour vous l’est aussi pour lui. Vous hésitez ? Touchez la nuque de votre bébé : si elle est humide, il transpire, alors il vous faut le découvrir un peu. En revanche, les bébés ont souvent leurs petits pieds froids : vous pouvez lui laisser des petits chaussons ou chaussettes, même si vous le découvrez.

Porte-bébé, landaus, ou poussettes adaptées : votre enfant va adorer se promener ! Le porte-bébé va lui rappeler les doux mouvements de balancier avec lesquels il évoluait in utero. Il sera face à vous, entendra votre cœur battre, et se sentira à merveille dans ce nouveau cocon ! Parfois, le porte-bébé est aussi une bonne solution pour l’aider à s’apaiser lors de crises de coliques ou de difficultés d’endormissement.

Plannifiez le moment du bain, car certains bébés adorent gesticuler dans l’eau et c’est un instant d’activité intense pour votre nourrisson ! Il convient donc d’éviter de donner le bain avant une tétée puisque, bien souvent, l’enfant est fatigué en sortant de l’eau et il risque de téter trop peu.

L’heure du repas

À ce stade en général, que ce soit au sein ou au biberon, votre enfant mange un peu moins souvent mais en plus grande quantité. Il prend en moyenne son repas toutes les 4 heures (et toutes les 5 heures la nuit) environ, et boit à peu près 700 à 800 ml de lait en 24h.

Si vous allaitez et que vous devez reprendre votre travail à la fin de votre congé maternité, et laisser votre bébé à la crèche ou chez une assistante maternelle, il est bien de vous y prendre un peu à l’avance pour sevrer votre bébé. Les professionnels recommandent deux à trois semaines pour un sevrage progressif. Sérénité, douceur et patience restent les clés d’un sevrage réussi ! Par ailleurs la loi permet aux mamans qui allaitent de bénéficier de pauses d’une heure, pendant une année à compter du jour de la naissance, pour pouvoir continuer l’allaitement tout en retravaillant (art. L. 224-2).

Le conseil du pédiatre : la vaccination

  • 2 mois, n’est-ce pas le moment de faire vacciner mon bébé ? Oui, c’est effectivement lors de la visite du 2e mois que vont lui être administrées ses premières injections de vaccins. Certains sont obligatoires comme le DT Polio, qui va le protéger contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite et la coqueluche. Ce vaccin peut également être combiné pour agir en plus contre l’haemophilus B, et l’hépatite B, ce qui permet de diminuer le nombre de piqûres faites à votre enfant. C’est aussi à partir de 2 mois que peut se faire l’injection contre la méningite à pneumocoque.
  • Justement, la piqûre, ça lui fait mal ? Vous pouvez lui donner le sein ou un biberon avant et après le vaccin : le lait a des effets antalgiques. Votre médecin peut aussi vous prescrire une crème anesthésiante à mettre une heure avant à l’endroit où la piqure sera faite (en général dans la cuisse, côté externe).
  • Et après ? On m’a dit qu’il aurait de la fièvre… Vous pouvez lui administrer du paracétamol en cas de douleur qui persiste ou de montée de fièvre, mais les vaccins d’aujourd’hui provoquent en général peu de réactions.

À lire aussi

Quel lait choisir ?

Anti-reflux, hypoallergéniques, à base de protéines de soja… Ces…