La peau de bébé et ses particularités

Très douce, la peau de bébé est aussi très fragile, surtout les premiers jours. Comment en prendre soin ? Avec quels produits ? Comment prévenir l’érythème fessier ? Tous les conseils pour que bébé se sente « bien dans sa peau ».

À la fois enveloppe protectrice et organe sensoriel, la peau est une frontière entre le milieu extérieur et l’organisme humain. C’est l’organe le plus grand du corps, constituée de groupes de cellules qui forment une barrière mince, mais résistante. La peau se renouvelle en permanence, tout au long de la vie, dès sa formation in utero.

Une peau si fragile

  • À la naissance, la peau de bébé est encore immature. La couche cornée, partie superficielle de la peau qui assure une protection « mécanique », est beaucoup plus fine, proportionnellement, que celle de l’adulte. La peau du nourrisson présente aussi de nombreux plis, dans lesquels l’humidité se loge facilement. Très pauvre en mélanocytes, cellules responsables de la pigmentation de la peau, elle a un aspect « laiteux » qui la rend très sensible à la moindre exposition solaire.
  • Le film hydro-lipidique permettant de lutter contre le dessèchement, la déshydratation, le vent ou le frottement des vêtements ne fonctionne pas encore très bien… La peau de bébé est encore mal protégée et son pH neutre – contrairement à celui de l’adulte qui est acide – favorise le développement de nombreux microbes en surface.
  • Bébé régule encore mal sa température en cas de froid ou de chaleur. En effet, ses glandes sudorales ne sont pas encore toutes développées à la surface de son corps.

L'érythème fessier

L’érythème fessier est fréquent la première année. Les urines et les selles de bébé contribuent à irriter et infecter cette zone du siège, très fragile. Les raisons des « fesses rouges » sont multiples : couche souillée gardée trop longtemps, légère diarrhée, dent qui pousse, mycose, etc. Pour prévenir cette affection douloureuse, gardez ses fesses au sec – voire à l’air lorsque c’est possible – et changez-le le plus souvent possible. Si un érythème apparaît, lavez le siège à l’aide d’eau tiède et de produit antiseptique, séchez soigneusement et appliquez une lotion anti-bactérienne. En cas de lésion suintante, on peut faire un bain de permanganate de potassium, puis une pommade spécifique, apaisante et protectrice.

Les premiers jours

  • La peau d’un nouveau-né est souvent recouverte d’une substance blanche et grasse appelée le « vernix », parfois étendue à toute la surface du corps, elle ne se trouve parfois que sur les mains et le visage.
  • À la naissance, il se peut que la peau de bébé « pèle » sur le corps, au niveau de la plante des pieds et de la paume des mains. Cette « mue » est assez banale et ne présage d’aucun problème dermatologique ultérieur prévisible.
  • Les marques rouges de naissance ne sont pas rares chez le nouveau-né, au niveau du front, des paupières, de la nuque. Elles sont dues à des petits vaisseaux sanguins qui se trouvent à la surface de la peau (angiomes blancs) et disparaissent vers 3 ans, sauf sur la nuque où ils restent cachés sous les cheveux. D’autres marques de naissance, appelées « fraises », sont des angiomes tubéreux qui apparaissent dans les premières semaines, pour disparaître vers 3 ans. Les petits points blancs localisés au niveau des ailes du nez (le milium), sont aussi fréquents. Tout à fait bénins, il ne faut pas les percer !
  • Beaucoup de nourrissons présentent aussi un érythème. Ces taches rouges et ces points blancs disparaissent en quelques jours, sans traitement particulier. Bébé naît parfois recouvert de poils (au niveau du dos notamment) ; ce phénomène est appelé « lanugo » et disparaît après la naissance.

Choisir des produits adaptés

Vu sa fragilité, pas question de prendre soin de la peau de bébé avec des produits qui risqueraient de l’agresser ! Il faut de la douceur avant tout et des produits de toilette et de soins adaptés, efficaces et inoffensifs, pour une hygiène parfaite, la protection de la peau et sa bonne santé ! Jusqu’à l’âge de 2 ans, elle est encore très fragile. Choisissez des produits spécifiques, sans colorants ni parfums, doux et hypoallergéniques, contenant les substances les moins agressives possible, réduisant ainsi le risque d’allergie. Laits, savons, shampooings, crèmes doivent impérativement faire partie d’une gamme « spéciale bébé », formulée sous contrôle médical et testée par des dermatologues.

Lessives et vêtements neufs

La peau du bébé est tellement sensible qu’elle peut réagir aux produits présents sur les vêtements neufs et aux restes du détergent après une lessive. Pensez donc, a minima, à laver les vêtements de bébé avant leur utilisation. Si sa peau est particulièrement sensible, utilisez une lessive hypo-allergénique, douce, sans colorant ni parfum, sans utiliser d’assouplissant et lavez les vêtements de bébé séparément des vôtres. Si possible, faites un double rinçage. Notez que les produits « spécial laine » sont très doux pour la peau des enfants.

Soigner la peau de bébé au quotidien

Pour prendre soin de la peau de bébé, très fragile pendant les premières années, il est indispensable de prodiguer ces quelques gestes à votre enfant :

  • Il est important d’hydrater le visage quotidiennement, après le bain et avant chaque sortie au grand air. Les crèmes de jour ont un rôle nutri-tif et protecteur.
  • La peau du visage et des mains doit être lavée régulièrement, notamment après les repas. L’hygiène de la peau du nouveau-né comprend un bain et un shampooing par jour, avec un pro-duit à pH neutre.
  • Si la peau de bébé semble sèche après le bain, une crème émolliente non grasse spécifique peut être appliquée.

Protéger la peau de bébé des agressions

  • En plein hiver, couvrez bébé des pieds à la tête : protégez aussi son visage à l’aide d’une crème riche (cold-cream par exemple), et ses lèvres avec un stick hydratant. Hydratez son corps après le bain, surtout à la montagne où les risques de déshydratation ne sont pas rares ! « Tartinez » aussi le visage et les mains de bébé de crème solaire haute protection « spéciale enfants » à la montagne, que le soleil soit de sortie ou non !
  • Attention au soleil et à la chaleur en période estivale : la règle d’or est de ne jamais exposer – directement ou non –un bébé au soleil avant l’âge d’1 an, en raison de l’immaturité de sa peau. Un coup de soleil, même minime, peut avoir de graves conséquences. Évitez les sorties entre 12 et 16 heures, habillez-le de vêtements amples et couvrants, optez pour un chapeau à larges bords et des lunettes de soleil. Enfin ne lésinez pas sur la crème solaire haute protection « spéciale bébé » sur tout le corps et renouvellez cette application généreuse toute les deux heures et après chaque sortie de l’eau.

À lire aussi

La Marche des rois

De bon matin, j’ai rencontré le train… L&…