Les soins du siège

Vous changez votre enfant et vous constatez que son siège est très abîmé, très rouge, voire même suintant. Il suffit d’une selle plus liquide et plus acide pour engendrer tous ces dégâts. Cela peut survenir d’une heure à l’autre. Tous les enfants y sont confrontés. Explications et remèdes.

L’érythème fessier est une irritation fréquente de la peau du siège du nourrisson. Plus de la moitié des bébés sont touchés. Sans gravité, il est tout de même inconfortable et parfois douloureux. Dès l’apparition des premières rougeurs, des mesures simples d’hygiène et de soins en viennent aisément à bout.

Reconnaître un érythème fessier

  • L’érythème fessier simple, sans surinfection, est identifiable par l’aspect de la peau du siège, rouge, irritée, parfois érosive. Il s’étend sur la face interne des cuisses, les fesses et le pubis. Les plis cutanés sont épargnés. C’est la dermite en W, visible lorsque le bébé est sur le dos, les jambes relevées. Il est dû à l’effet abrasif et occlusif des couches.
  • Parfois, l’érythème fessier dessine un Y. Il touche le fond des plis inguinaux, ou inter-fessiers. Le risque d’infection est alors accru. Des fissures peuvent apparaître au fond des plis. Cet érythème d’aspect sec et très irrité débute souvent à l’occasion d’une diarrhée.

Une toilette zéro défaut

  • Installez votre bébé sur une serviette ­propre. Soulevez-lui délicatement les fesses. Avec l’avant de la couche, essuyez le plus gros des selles. À l’aide d’un morceau de coton imbibé d’eau ou d’un gant de toilette, essuyez toutes les traces d’urine et de matière fécale. Partez du plus propre, pour aller vers le plus sale, du ventre vers les fesses. Vous éviterez ainsi les infections. Nettoyez bien les petits plis.
  • Lavez avec soins ses organes génitaux. Pour les filles, écartez doucement les grandes, puis les petites lèvres. Avec un coton humide, effleurez seulement pour ne pas irriter. Pour les garçons, vérifiez que l’urine n’a pas mouillé son ventre et son nombril, puis essuyez ses testicules et le dessous de son scrotum : nettoyez toujours son pénis de haut en bas en dégageant un tout petit peu le prépuce, sans jamais tirer.
  • Terminez en nettoyant soigneusement avec un coton, une lingette ou un gant de toilette propre, le siège, l’anus, l’arrière des cuisses et le bas du dos. Voici des fesses impeccables ! Séchez-les en les tapotant et non pas en frottant. Assurez-vous qu’il ne reste pas de trace d’humidité. On peut utiliser un mouchoir en papier pour les petits plis. Laissez bébé gigoter quelques minutes pour que ses fesses sèchent à l’air libre, toujours sous votre surveillance, afin d’éviter les chutes de la table à langer. Il ne vous reste plus qu’à lui mettre une nouvelle couche.

Ciblez les causes d'un érythème fessier

Lors d’un érythème fessier, différents facteurs interagissent :

  • À la naissance, le mécanisme de la peau est encore immature. Le derme, pauvre en collagène, est quatre fois plus fin que celui d’un adulte. Les glandes sudorales et sébacées ne fonctionnent pas pleinement. Le film hydrolipidique de la peau est donc inexistant. L’épiderme se dessèche facilement.
  • Des couches mal adaptées, trop serrées ou trop petites, créent un effet occlusif. L’humidité ne s’évapore pas et stagne sur la peau du bébé. Elle devient plus sensible aux agressions. N’hésitez pas à choisir des couches de bonne qualité.
  • La macération, qui résulte du contact prolongé de l’urine et des selles sur la peau, provoque la prolifération de germes et de bactéries. Le pH (mesure d’acidité ou de basicité de la peau) de la peau change et provoque l’activation d’enzymes contenues dans les selles et la transformation de l’urée en ammoniaque, très irritante pour la peau. Le terrain devient alors propice à la prolifération microbienne (staphylocoques dorés, candida albican…)
  • Les frottements de la couche sur la peau du bébé produisent des érosions, typiques de la dermite en W.
  • La poussée des dents, une diarrhée, un changement d’alimentation, une fièvre peuvent être aussi la cause de l’apparition d’un érythème fessier.

5 règles pour soigner un érythème fessier

Adoptez cette marche à suivre, pendant deux à trois semaines, pour tous les types d’érythèmes.

  1. Changez votre enfant 6 à 8 fois par jour. Pensez-y après chaque repas et non avant. Utilisez des couches non allergisantes et, si nécessaire, changez de marque. Changez-le et lavez-le soigneusement après chaque émission de selles.
  2. Soignez sa toilette, dont vous bannirez les corps gras. Rien ne vaut un rinçage à l’eau tiède : il est suffisant si votre bébé a fait un petit pipi. Après une émission de selle, il est nécessaire de laver le siège avec un pain dermatologique sans savon. Pour le séchage, tamponnez délicatement la peau sans frotter avec un mouchoir en papier. On peut, à l’occasion, utiliser des lingettes.
  3. Faites prendre l’air à ses fesses quelques minutes, soit sur la table à langer sous votre surveillance, soit sur une serviette dans son parc, avant de mettre une nouvelle couche.
  4. Adaptez ses couches. Pour faciliter l’aération, achetez des couches un peu plus grandes. Pour la nuit, vous pouvez mettre des cotocouches. Ce sont des bandes de coton compressé. On les insère entre la peau et la couche classique du bébé. Le coton, naturel et doux, aère la peau fragilisée de bébé et permet de passer une phase d’érythème aigu.
  5. Tartinez-le de pâte à l’eau. Les crèmes à base d’oxyde de zinc (type Eryplast®, Aloplastine®) créent une barrière imperméable contre l’urine et les selles. Après chaque toilette, appliquez cette crème généreusement sur des fesses bien sèches, ou la nuit, en couche d’1/2 cm d’épaisseur.

Un érythème fessier non traité pendant 3 à 5 jours peut conduire à une surinfection. Il peut évoluer en dermite, dite « culotte rouge ». Elle s’étend alors à toute la peau recouverte par la couche. Des dépôts blanchâtres, souvent au niveau des plis, marquent le signal d’une surinfection par des germes ou des bactéries.

Traiter les mycoses par un bain de siège

  • En cas de mycose, après avoir désinfecté, il faut parfois appliquer un traitement adapté. Il arrive malheureusement que le siège soit si rouge, que la peau est presque à vif. Il faut alors faire des bains de permanganate de potassium. Demandez la posologie à votre médecin.
  • Pensez à protéger encore plus le siège de votre enfant pendant la prise d’antibiotiques et lors des poussées dentaires, périodes où le siège est particulièrement fragilisé.

À lire aussi

Compère Guilleri

Lorsque bébé doit séjourner à l’hôpital…