La première année de bébé : le onzième mois

Votre bébé rentre dans son onzième mois et se prépare un peu plus pour la marche. Regardez comme il aime se tenir debout bien campé sur ses petites jambes ! Sa motricité fine s’améliore quotidiennement : il commence à encastrer les objets les uns dans les autres et il aime aussi les empiler. Son langage s’ébauche, il sait parfaitement se faire comprendre de vous, et connait bien le sens du mot « non », même s’il fait parfois semblant de ne pas vous entendre quand vous n’êtes pas d’accord… Ce qu’il aime ? Vous imiter ! Son imagination se développe et il s’invente de nombreux jeux. Il aime manger et découvrir de nouveaux goûts, mais à d’autres moments, il refuse d’ouvrir la bouche ! Encore une fois tout cela se produit chez la plupart des enfants mais certains prendront plus de temps pour faire certaines choses.

Bébé marchera bientôt ?

C’est souvent à partir de l’entrée dans le 11e mois que votre bébé peut esquisser ses premiers pas. Mais ça n’est pas une généralité ! Certains enfants se lancent dans cette aventure plus tardivement, et cela n’a rien d’inquiétant. Il maîtrise parfois tellement bien le quatre pattes qu’il n’a pas envie de se lever ! D’autres passeront très vitre cette étape et auront hâte de se trouver en position verticale… Chacun va à son rythme, et votre petit marchera comme tous les enfants entre dix et dix-huit mois environ. Dans tous les cas, laissez le prendre son temps et ne soyez pas trop impatient. Il se lancera un jour quoiqu’il arrive ! Vous pouvez opter pour un trotteur qui lui offre une indépendance dans ses déplacements, et pour les plus pressés de crapahuter, un petit chariot à pousser.

La maîtrise des gestes

Vous le remarquez : votre enfant peut maintenant faire plusieurs choses simultanément. D’une main il tient un jouet, de l’autre son morceau de pain qu’il grignote de temps en temps. Il réussit aussi à attraper de petites choses et tente déjà de les tenir comme vous, comme les crayons par exemple. Il sait bien entendu tenir tout seul son biberon ! Pour affiner ses gestes, vous pouvez commencer les jeux de construction, car il va adorer empiler des cubes les uns sur les autres puis d’un revers de la main tout envoyer par terre ! Les jeux d’encastrement sont aussi un bon moyen de l’aider à préciser ses gestes. Pour commencer, nul besoin d’investir dans des puzzles de bois un peu complexes pour son âge, une série de boîtes en plastiques de différentes tailles feront parfaitement l’affaire ! Dans tous les cas vous serez vous-même surpris de votre patience à jouer avec lui. Encouragez-le, motivez-le : son plaisir vient de votre présence lors de ces moments de jeux et de votre joie à le voir réussir.

L’imitation : un pas de plus vers de nouveaux progrès

L’imagination de votre enfant se développe énormément au cours de ce onzième mois. Et avec elle ses capacités d’imitation : ce que vous faites, il veut le reproduire. Il se plaît à vous observer… Haussez les sourcils et bébé fait de même, applaudissez et il adore le faire lui-même à chaque fois que vous le félicitez. Il en va de même pour le langage, de sorte qu’il va tenter de reproduire tout ce que vous dites, en babillant mais en essayant d’imiter les sonorités qu’il a entendues. C’est par l’imitation que votre enfant continue à avancer vers plus d’autonomie : s’habiller seul, se laver, etc. Et c’est aussi grâce à cela qu’il va apprendre à parler. Continuer de communiquer avec lui, bientôt ses vrais premiers mots feront leur apparition !

Savoir dire non

Votre bébé est parfois un petit coquin : regardez son air contrit quand il lâche (sciemment !) sa cuillère par terre ! Il sait quand vous n’êtes pas d’accord et fait parfois comme si de rien n’était. Comment faire pour lui dire non sans dramatiser la situation ? Si vous lui dites non trop souvent, votre enfant aura tendance à ne plus le prendre en compte. Il faut plutôt réserver l’usage de ce mot à des situations qui sont potentiellement dangereuses pour lui. En revanche, vous pouvez détourner son attention sur autre chose pour qu’il arrête enfin de vider tous les livres de la bibliothèque par exemple ! Expliquez-lui les limites et vos interdictions : il en a besoin pour grandir sereinement. N’hésitez pas non plus à vous répéter, car d’un jour à l’autre, il ne garde pas toujours en mémoire ce que vous lui avez expliqué.

Le repas : un moment parfois exaspérant

Vous proposez régulièrement de nouveaux goûts à votre enfant qui raffole de ce moment de découverte. Mais il lui arrive aussi de refuser de manger. Vous avez mitonné un bon petit plat avec amour et bébé détourne la tête au moment où vous lui tendez la cuillère ? Tout d’abord pas d’énervement ! Il se peut que votre enfant n’ait pas d’appétit. Il arrive aussi qu’un gros rhume ne le mette pas en condition pour apprécier votre plat. Parfois c’est un nouveau légume dont le goût lui déplait. Attendez alors un peu, essayer de lui proposer cet aliment par d’autres moyens, en détournant son attention (le coup de l’avion qui rentre au garage a encore beaucoup de succès !). Mais s’il n’a toujours pas l’intention d’ouvrir la bouche, ne vous inquiétez pas et surtout, ne le forcez en aucun cas à avaler son repas ! Passez au biberon de lait ou au dessert. Il se rattrapera au repas suivant. Faites-lui confiance : il sait de quoi son organisme a besoin.

Le conseil du pédiatre : moucher le bébé

  • Mon bébé est très enrhumé et a le nez pris. Je ne sais pas comment faire pour l’aider… Avant l’âge de trois ans, votre enfant ne sait pas se moucher seul. Il vous faut l’aider à évacuer ses fosses nasales. Lorsqu’il était nourrisson, bien souvent, un simple jet de sérum physiologique pouvait suffire à nettoyer ses narines, mais plus âgé il faut parfois utiliser un mouche-bébé, seul moyen de désencombrer ce qui le gêne. Le moucher régulièrement pour nettoyer les mucosités, c’est aussi prévenir les risques de rhumes qui se transforment en otite ou en bronchite.
  • Comment fonctionne le mouche-bébé ? Comment s’en sert-on ? Vous trouverez dans le commerce, aussi bien en grande surface qu’en pharmacie et parapharmacie, des mouches-bébé tout à fait adaptés et très pratiques d’utilisation. Il en existe en forme de poire : en pressant la poire, vous aspirez les mucosités. D’autres fonctionnet à aspiration. Ils sont composés d’un réservoir et d’un petit tuyau. Après avoir mis l’embout adapté à la taille de narine de votre enfant, vous aspirez doucement pour évacuer. Il existe aussi des mouches-bébé par aspiration électrique. Avant toute utilisation, n’oubliez pas de vaporiser dans les narines de votre enfant un peu de sérum physiologique ou de l’eau de mer en spray.

À lire aussi

Ainsi font font font

Ça y est, bébé découvre ses mains ?! Accompagnez-le…

Jouer avec les mains

Toucher, frapper, malaxer… Qu’on peut en faire des choses…