La première année de bébé : le quatrième mois

On est maintenant bien loin du nourrisson des deux premiers mois ! Votre bébé fait énormément de progrès et évolue chaque jour d’avantage. Il est attentif à son entourage, et sait attirer toute votre attention. Physiquement, il est de plus en plus fort et découvre en même temps que vous ses nouvelles capacités. L’entrée dans ce quatrième mois est aussi très importante puisqu’elle coïncide généralement avec votre reprise du travail et la découverte pour votre enfant d’un monde différent avec une nourrice ou en crèche.

Une période de socialisation

Vous le remarquez, votre bébé sait de mieux en mieux se faire comprendre. Ses gazouillis diffèrent en fonction de ce qu’il veut vous dire, son visage change d’expression en fonction de ce qu’il désire. Il échange et communique avec vous ! Déjà curieux de beaucoup de choses, il répond à vos sollicitations par de grands sourires. Il commence à moduler ses roucoulements : vocalises et onomatopées font leur apparition. Il vous regarde dans les yeux quand vous lui parlez et vous suit du regard si vous bougez : il devient très attentif à vos paroles et à vos gestes. Parlez lui, jouez avec lui, montrez lui ce que vous faites : il ne demande que ça !

Des compétences qui s’affinent

Votre enfant a encore fait d’énormes progrès au niveau de la motricité. Voyez comme il tente de se redresser lorsque vous lui prenez les mains ! Quand il est dans vos bras, il tient désormais très bien sa tête et son dos. Il aime beaucoup être dans son petit transat, en position assise, pendant ses périodes d’éveil. Ses petites menottes sont infatigables : il veut tout attraper (même s’il est encore un peu maladroit !). Attention : votre bébé, quand il est allongé, est maintenant capable de se retourner sur le côté et ce, très rapidement ! Faites donc attention à ne pas le laisser seul en hauteur et ayez toujours une main sur lui.

Sa vision s’améliore très nettement, elle devient proche de celle d’un adulte. Du coup, les découvertes de votre enfant deviennent de vraies merveilles : il voit enfin le monde qui l’entoure avec un regard neuf !

Repas et sommeil : des formalités ?

En ce qui concerne les repas, votre enfant prend 4 à 5 tétées par jour. S’il est nourri au biberon, il prendra donc 4 repas de 210 ml ou 5 de 180 ml. En général, les repas sont bien en place et votre bébé et vous avez trouvé votre rythme.

Concernant la composition des repas : pour le moment votre bébé n’a besoin que de lait infantile, qu’il soit maternel ou artificiel. Il comporte tous les nutriments nécessaires à sa croissance sans qu’il soit besoin d’y ajouter quoi que ce soit. En général, la diversification alimentaire se fait à partir du 6e mois. Dans tous les cas, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé qui saura au mieux vous conseiller.

En ce qui concerne le sommeil, votre bébé est censé faire ses nuits, mais il en va parfois autrement. Le sommeil d’un tout petit n’est pas forcément bien stable. Certains enfants vont se réveiller une fois, d’autres deux… pas de règles à ce sujet ! Que faire alors que l’on pensait sortir de cette période ? Tout d’abord, il suffit juste parfois d’un petit câlin pour apaiser et rassurer l’enfant, et l’aider à replonger dans le sommeil. Si cela ne fonctionne pas, le mieux est d’essayer de comprendre quelle peut être la cause de ce réveil nocturne : a-t-il assez mangé ? Sa couche est-elle sale et le gêne-t-elle ? Est-t-il patraque (nez bouché, gorge prise, fièvre…) ? Dans tous les cas, ne laissez pas votre enfant pleurer en vain. Parlez-lui, apaisez-le : il a besoin de votre amour.

Le temps venu de la séparation

Votre congé maternité est terminé. Il va vous falloir confier votre enfant à la crèche ou à une assistante maternelle. Les premières séparations semblent difficiles et donnent souvent un pincement au cœur. Vous avez sans doute l’impression d’abandonner votre bébé ? C’est une réaction normale : vous avez été quasiment en tête à tête depuis sa naissance. Mais il y a bien entendu des moyens de faire les choses en douceur. Que ce soit à la crèche ou chez l’assistante maternelle que vous avez choisie, il y aura un temps d’adaptation pour que votre enfant s’habitue peu à peu au nouvel environnement qui l’attend. Vous allez d’abord laisser votre enfant une heure, puis deux, puis une demi-journée, etc. En général, l’adaptation se fait sur une semaine. Ce moment est important pour que, progressivement, votre bébé se sente en toute confiance. N’oubliez pas que les bébés sont des « éponges » : si vous vous sentez mal à l’aise ou culpabilisez de le laisser, votre bébé risque de sentir votre humeur et le moment de la séparation peut alors devenir difficile.

Le conseil du pédiatre : les soins du quotidien

  • Comment fait-on pour nettoyer les zones sensibles de bébé ? Pas d’inquiétude, les soins à pratiquer sont simples ! Pour les yeux : passez un petit coton non pelucheux mouillé à l’eau clair ou au sérum physiologique du coin interne de l’oeil vers l’extérieur ; utilisez un coton pour chaque œil. Pour le nez : quelques gouttes de sérum physiologique dans chaque narine suffisent en cas de petit rhume pour nettoyer. Sinon il n’est pas utile d’y toucher quotidiennement. Pour les oreilles : nettoyez le contour de l’oreille et le pavillon externe. En revanche ne rentrez aucun coton tige dans le fond de l’oreille. Le conduit interne est fragile, et vous risqueriez de pousser le bouchon de cire plus profond, ce qui pourrait empêcher d’examiner le tympan si un pédiatre est amené à ausculter votre enfant malade.
  • Je m’inquiète à l’idée de lui couper les ongles, j’ai toujours peur de lui faire mal… Vous devez lui couper régulièrement les ongles, sinon il risque de se griffer involontairement. Utilisez des petits ciseaux spécifiques à bouts ronds. Vous pouvez le faire à la sortie du bain, avant de rhabiller totalement votre enfant, lorsqu’il est en éveil mais calme et apaisé par son bain.

À lire aussi

Ainsi font font font

Ça y est, bébé découvre ses mains ?! Accompagnez-le…