La première année du bébé : le septième mois

Votre bébé ne s’arrête plus de grandir et de découvrir ! Sa motricité s’affine considérablement, et ses capacités physiques vont lui permettre d’aller au-devant de ses envies : il va essayer de ramasser ce hochet non loin de lui, et bientôt, tout ce qui pourra être à sa portée passera par ses petites menottes. Gare à vos objets précieux ! La curiosité et la soif de découverte vont pousser votre enfant à faire d’énormes progrès.

Des capacités motrices de plus en plus grandes

Motricité globale

Votre enfant tient de plus en plus longtemps assis seul et sait même prendre appui sur ses mains lorsqu’il se penche en avant. Allongé sur le dos, il redresse la tête comme s’il voulait s’assoir, et sur le ventre, il se retourne, bien sûr, mais tente aussi de ramper en poussant sur ses orteils. Voilà donc les prémices d’une marche à quatre pattes ! Ce qu’il adore : quand vous le tenez debout. Bien campé sur ses petites jambes et capable de supporter son propre poids, il en trépigne de joie !

Motricité fine

Attraper, saisir, pincer, lâcher, taper… votre bébé sait maintenant faire tout cela, et est pleinement conscient de ses gestes. Il passe les objets qu’il tient d’une main à l’autre, et ne lâche plus le jouet qu’il avait quand vous lui en tendez un nouveau. Il aime manipuler et devient de plus en plus agile. Proposez-lui un petit gobelet avec deux poignées pour boire, il saura le saisir et s’en servir très rapidement.

Le jeu : affine la curiosité et stimule les sens

L’apprentissage de votre enfant passe principalement par le jeu à cette période. Votre tout-petit est un grand curieux et aime quand vous le sollicitez. Tous les objets qui sont à sa portée deviennent source de découverte. Il aime quand un jouet fait du bruit, par exemple une peluche avec un grelot dedans : il va la secouer pour entendre encore et encore le son qui en sort. Il s’amuse aussi beaucoup à lâcher les objets, pleinement conscient de son geste. Interagissez avec lui : présentez-vous ensemble face au miroir, votre bébé va désormais se retourner vers vous, conscient que vous n’êtes pas dedans. Jouez à cache-cache : faites disparaître et réapparaître des objets, ses peluches favorites, un hochet, etc. Inlassable votre enfant réclamera par rires et cris de joie que vous recommenciez encore et encore ! Vous l’avez donc constaté, votre bébé aime manipuler : proposez-lui des gobelets à empiler, des balles molles à triturer et malaxer, des cubes à poser et empiler !

L’évolution du langage

Voici venir la grande période du babillage : babababa, tatatata, papapapapa… Les sons qu’émet votre enfant se mettent à évoluer ! Les syllabes apparaissent et se doublent. Il essaie parfois même de vous imiter. Il reconnait maintenant son prénom et tourne la tête vers vous quand vous le nommez. Conversez avec lui, parlez-lui normalement, sans utiliser le langage bébé, racontez-lui des histoires, et chantez-lui des comptines : tout cela va contribuer à lui apprendre à parler.

Du rire au larmes…

Votre petit commence à mieux appréhender son environnement et ses proches qu’il connaît bien. Bien souvent, il s’attache à un doudou, une peluche, ou un autre objet qui lui permet de reporter son affection et de se rassurer lorsque vous n’êtes plus avec lui. Vous allez le constater : à cette période, si votre enfant peut éclater de rire très souvent, il a également des crises de larmes parfois sans raison. C’est peut-être là l’amorce de ce que l’on appelle la crise du 8e mois, lors de laquelle votre enfant redoute les moments de séparation d’avec vous et son environnement familier.

Le conseil du pédiatre : les repas

  • Je suis un peu perdue dans ce que je peux ou pas donner à manger à mon enfant, à part du lait, et en quelle quantité ? Le régime alimentaire de votre enfant reste proche de celui du 6e mois. Continuez simplement l’introduction de quelques aliments nouveaux, tel que le beurre frais (une noisette dans une purée par exemple, pour assaisonner). Vous pouvez aussi introduire les laitages (fromage blanc, petits suisses…), les féculents (une pomme de terre le midi par exemple), et le poisson de temps en temps. En ce qui concerne la viande, ne donnez pas plus de 10 à 15 grammes par jour, le midi, en fonction de l’appétit de votre enfant, et continuez de mixer finement les morceaux. Vous pouvez aussi lui proposer de l’œuf, bien cuit, sans séparer au préalable le jaune du blanc.
  • Quelle serait une journée de repas type ? Le matin : un biberon de lait 2e âge de 240 millilitres ou une tétée si vous allaitez. Le midi : une purée de légumes accompagnée de 10 à 15 grammes de viande mixée ou de poisson (mixé aussi) ou ¼ d’œuf, avec un fruit cuit (compote ou purée de fruits). Le goûter : un apport lacté : biberon de lait 2e âge, entre 120 et 220 millilitres en fonction de l’appétit de votre enfant ou un laitage, de type petit suisse ou fromage blanc, ainsi qu’une compote ou purée de fruit. Le dîner : un biberon de lait 2e âge de 240 millilitres (ou la tétée du soir), accompagné soit d’une purée de légumes, soit d’une purée de fruit, ou d’une compote. Ces quantités sont, bien entendu, à adapter et à faire évoluer en fonction de l’appétit de votre enfant.
  • Je trouve que c’est un peu fade au goût parfois… je peux ajouter du sel, du sucre ? Il est recommandé de ne rien ajouter à l’aliment, ni sel dans les purées de légumes, ni sucre dans les produits lactés. Pour assaisonner ou relever des purées, vous pouvez tout à fait en revanche utiliser des épices. Et vous pourrez proposer un petit suisse ou un fromage blanc nature à votre enfant, ne vous inquiétez pas, cela lui conviendra parfaitement.

A 7 mois quel est son poids ? quelle est sa taille ?

À 7 mois si votre bébé est un garçon, il pèse environ 8 kilos. Si c’est une fille, elle pèse autour de 7,6 kilos. Il mesure à peu près 68 cm, elle mesure à peu près 66,5. Quant à son périmètre crânien, signe important de son bon développement, il fait 48 cm. Ce ne sont là que des moyennes, à titre indicatif. Rien ne remplace jamais la consultation chez un pédiatre qui saura précisément analyser toutes les données.

À lire aussi

Le Doomoo nid

Avec le Doomoo nid, vous voilà transformée en maman…