Luipram, Fulrad, Lantfried et compagnie…

Si Clovis et Clotaire sont récemment réapparus à l’état civil, ce n’est pas le cas de la grande majorité des prénoms mérovingiens.

Hincmar, Théodulf, Gozlin, Alcuin, Dregon, Childebrand et Reagnefred ne sont jamais sortis de l’anonymat.
Quant à Childéric, Odilon et Pépin, ils font figure d’originaux, alors qu’au VIe s. ils étaient des plus courants.

À lire aussi

Mon beau sapin

Entre deux marchés de Noël, faites une petite…