La première année de bébé : le dixième mois

Le dixième mois de votre bébé est une étape d’importance car, ce mois-ci, votre tout-petit consolide ses acquis. Pensez à tout ce qu’il a accompli depuis qu’il est né, comme se tenir assis, comprendre que maman et lui forment deux êtres différents, saisir des objets (pour les jeter ensuite !), apprendre à faire des sons avec sa bouche.. Il commence même à dire quelque chose qui ressemble à papa et maman ! Mais ce dixième mois est aussi marqué par une étape essentielle à franchir, et pour laquelle votre bébé doit prendre des forces : la marche !

S’assoir tout seul, pour marcher ensuite

À 10 mois, votre enfant sait s’assoir tout seul, quand il est allongé. Il maintient son dos bien droit, il peut donc tenir sur n’importe quel siège. Il peut aussi tourner son torse vers la droite ou vers la gauche pour attraper les jouets qui l’intéressent. Mais qui dit assis dit aussi debout ! Et votre bébé essaie maintenant de se lever, en s’accrochant aux meubles ou aux murs, mais il lui arrive aussi de s’essayer à faire quelques pas. Souvent, il chute… et se retrouve les fesses par terre ! Pas de panique : les couches amortissent bien les chocs. En général il tombe sans se faire mal. Ces chutes font partie de l’apprentissage. Le reste du temps, il continue de bouger à quatre pattes et vous verrez qu’il avance ainsi de plus en plus vite !

Même s’il commence à esquisser quelques pas, bébé n’a pas encore besoin de chaussures. À cet âge, les pieds grandissent très vite, et une paire de chaussures pourrait freiner leur développement. Par ailleurs, marcher pieds nus renforce sa voûte plantaire et les muscles de ses jambes.

Ce qu'il comprend, ce qu'il sait dire

Votre bébé continue à vous imiter et à tenter de reproduire les sons. Peut-être dit-il déjà papa ou maman, mais comprend-il vraiment le sens de ces deux mots ? Difficile à dire. Mais ce sont en tout cas les premiers qu’il prononce, pour le plus grand bonheur des parents. Sans utiliser des mots, votre enfant sait aussi manifester sa joie, quand par exemple il retrouve ses grandes sœurs ou ses grands frères qui rentrent de l’école. Si vous possédez un animal domestique, votre bébé, à son passage, manifeste son enthousiasme et cela fait plaisir à voir !

Par ailleurs, à cet âge, il commence à comprendre des mots comme « tiens », « donne » ou « attends » , que vous lui répétez souvent sans même vous en rendre compte. Et bien sûr, il reconnaît maintenant son prénom et se retourne si vous l’appelez.

Le non en embuscade

Il y a encore un autre mot, qu’il ne maitrise pas tout à fait mais qu’il comprend parfaitement. Il faut dire que vous l’utilisez souvent : c’est le mot « non ». Bientôt, ce sera l’un des ses mots préférés. Mais nous n’en sommes pas là…

Faut-il parler bébé ?

La pédopsychiatre Françoise Dolto l’a clairement montré. Parler à un nouveau-né, et donc le considérer comme un être à part entière, est essentiel à son développement. Inutile de faire des phrases trop longues ou d’utiliser des mots trop compliqués. En revanche, lui expliquer : « Maintenant nous allons nous promener », ou alors « On va aller se coucher », non seulement le rassure mais aussi le stimule. Racontez-lui ce que vous êtes en train de faire, par exemple au moment de l’habiller, dites-lui « : Je te mets ton body », ou « Voici ton pantalon. » Utilisez des phrases courtes et construites, au présent, mais si vous vous laissez aller à parler bébé, ce n’est pas très grave ! D’abord, tous les adultes qui parlent aux enfants ont la voix qui naturellement monte dans les aigus. Ensuite, l’essentiel est que vous vous sentiez à l’aise avec la façon que vous avez de lui adresser la parole. Si vous êtes à l’aise, alors votre enfant saura vous entendre, et vous comprendre.

Le conseil du pédiatre

  • Le ROR est-il obligatoire ? Non, le ROR n’est pas un vaccin obligatoire, même si votre enfant est gardé en collectivité. Il est néanmoins recommandé et figure sur le calendrier vaccinal. Ce vaccin protège contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Seul le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (dT-Polio) est obligatoire pour être inscrit en crèche, en garderie, à l’école ou même en colonie de vacances. Les autres vaccins (variole, coqueluche ou BCG) ne sont pas obligatoires, et la preuve de la vaccination ne doit pas être réclamée.
  • Quand doit se faire la première injection et y a-t-il des rappels ? Si votre enfant est en collectivité, la première injection se fait dans le courant du 9e mois. Il y a ensuite un rappel à 12 puis à 15 mois.
  • Si ce n’est pas obligatoire, pourquoi ferai-je vacciner mon enfant ? Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a touché en France 24 000 personnes. Sur ces 24 000 plus de 80 % des personnes n’étaient pas vaccinées. Or, la vaccination reste, jusqu’à présent le seul moyen d’éradiquer ces maladies.

À lire aussi

Douce nuit

Douce nuit, Sainte nuit… Sous un ciel étoilé, le petit…